Studless Remake du Chariot Elévateur 850

Vendredi dernier était une journée pluvieuse et venteuse. J’étais à la maison, en train de m’ennuyer et j’ai commencé à faire un peu de tri dans la chambre de mon fil. Je lui ai donné il y a quelques temps mes vieux Lego Technic datant des années 80 et évidemment, comme toute enfant moderne, il ne s’est pas trop soucié des instructions, après tout, c’est du papier, qui se soucie encore de ça de nos jours?! Quand je les ai ramenés pour les stocker dans un endroit plus sûr, sa chambre ressemblant plus ou moins à un vaste champ de bataille, je me suis souvenu de l’époque où moi aussi j’étais gamin, quand je construisais et reconstruisais mes modèles et la nostalgie a commencé à pointer le bout du nez…

Finalement, j’ai décidé de reconstruire mon vieux chariot élévateur à fourche mais je me suis vite rendu compte que la plupart des pièces étaient vieilles et sales, sinon perdues et qu’il pourrait être un peu difficile de compléter le modèle. Je suis alors retourné vers les Lego modernes et j’ai commencé à reconstruire le modèle avec des pièces studless, ce qui est à mon humble avis beaucoup plus difficile qu’avec les pièces traditionnelles. Techniquement, ces modèles classiques sont construits du bas vers le haut, comme les lego de monsieur tout-le-monde, ce qui n’est pas le cas des sets modernes. Ils nécessitent plus de réflexion, parce que vous devez toujours considérer ce que vous aurez à construire après ce que vous êtes en train de préparer.

La principale difficulté de ce MOC est qu’il a une largeur de 10 studs, ce qui est un nombre pair, alors que les Lego studless sont faits pour des modèles de dimensions impaires ! Lorsque vous utilisiez un bras de levage studfull de 16 dans le passé, vous utilisez un studless de 15 maintenant! Avec les Lego classiques, vous pouvez facilement placer un essieu au centre d’une plaque 2×4, en studless, cela devient un petit défi, vous ne pouvez même pas trouver un bras de levage de 4, il existe seulement en ½ d’épaisseur, et avec 4 trous, il n’a pas non plus de centre…

J’ai donc fait le choix de réaliser le châssis intérieur, en maintenant la direction arrière d’une taille impaire, et de conserver la largeur de la carrosserie à 10 studs et cela se révèle être un bon choix, simplifiant grandement le processus de création. Il m’a fallu 5 heures pour terminer ce remake, 5 heures sympas, j’ai aimé le faire, et je suis très heureux de partager les instructions maintenant sur le blog!

Téléchargez les instructions ici : Studless Remake Classic 850 Forklift (318 téléchargements)

Share

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire